Discussion:
Qui est la reine des équations ?
Add Reply
Olivier Miakinen
2018-08-24 12:52:24 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
[diapublication avec suivi]
Tout ceci me semble assez illisible, surtout en passant par cette
merde de Google groupes qui ne coupe pas les lignes à une longueur
raisonnable. Du coup je ne suis même pas capable de savoir si ce
laïus est ou non en charte sur fr.sci.maths.
Tu peux recommencer d'une façon plus lisible ?
Mon discours vous semble illisible. Mais vous ne dites pas pourquoi, ni sur quel point.
J'ai déjà cité le fait que Google groupes ne respecte pas l'usage
selon lequel sur usenet on tâche de ne pas écrire de lignes de
plus de 80 caractères de long. Savez-vous au moins que vous êtes
sur usenet et pas sur un site web appartenant à Google ?

Bon, pour la suite je vais rajouter moi-même des sauts de ligne
Tout ce que je peux faire, c’est vous résumer le fil directeur.
Les équations différentielles
Ok, là je sais de quoi on parle.
jouent un rôle représentatif fidèle
Représentatif ? -- de quoi ?
Fidèle ? -- à quoi ?
dans la description de grammaires complexes, tantôt auto-réalisatrices,
Des « grammaires complexes auto-réalisatrices » ?
tantôt contractuelles, tantôt symbiotiques,
Des grammaires contractuelles ? Des grammaires _symbiotiques_ ???
… L’auto-réalisation décrit une évolution exponentielle,
Une « évolution exponentielle » ?
alors que la symbiose est plutôt bilatérale et de comportements cycliques.
Bla bla bla.

Tout ceci relève de ce que Mycéliums désigne comme le 5e type de
RBL (Random Bullshit Language) :


Je le cite : « Il s'agit d'utiliser des mots qui dans un certain
contexte ont du sens et de les replacer dans un autre contexte. »
Je conclus en déclarant que l’imbrication de l’exponentiel dans le
cyclique est un modèle technique et même naturaliste de vertu. Ma
façon de promouvoir l’équation différentielle peut s’apparenter à
une volonté de verticalisation de la raison mathématique.
Comme le conseille encore Mycéliums, je ne chercherai pas à deviner
ce que ça veut dire, puisque (je le cite encore), « si c'est à
l'auditeur [ou au lecteur] de deviner le sens des mots [...] pour
que la phrase soit juste, alors la phrase sera toujours juste. »

Et du coup je fais suivre vers fr.sci.zetetique qui me semble assez
approprié à l'étude de cette perversion du langage.
--
Olivier Miakinen
zeLittle
2018-08-25 07:27:52 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Le Fri, 24 Aug 2018 14:52:24 +0200, Olivier Miakinen =
Tout ceci rel=C3=A8ve de ce que Myc=C3=A9liums d=C3=A9signe comme le 5=
e type de

Je le cite : =C2=AB Il s'agit d'utiliser des mots qui dans un certain
contexte ont du sens et de les replacer dans un autre contexte. =C2=BB=
J'en conclus que Myc=C3=A9liums n'a jamais r=C3=A9ussi =C3=A0 comprendre=
l'utilit=C3=A9 de la =

po=C3=A9sie, n'a jamais lu ni roman (ces trucs litt=C3=A9raires o=C3=B9=
il y a des =

analogies, des figures de rh=C3=A9toriques, etc), ni bandes dessin=C3=A9=
es (les =

onomatop=C3=A9es tombent dans le prisme de sa classification), et sureme=
nt =

plein d'autres choses encore.
Marc SCHAEFER
2018-08-25 08:33:33 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
J'en conclus que Mycéliums n'a jamais réussi à comprendre l'utilité de la
poésie, n'a jamais lu ni roman (ces trucs littéraires où il y a des
Il ne me semble pas que c'est Mycéliums qui est en cause ici: finalement,
il ne poste pas, dans des forums de poésie, des textes de sciences
dures, à ma connaissance.

La question qui est posée ici c'est: la poésie a-t-elle sa place dans
fr.sci.maths ? Je dirais que oui, tant qu'elle illustre des faits
mathématiques mais certainement pas si elle camoufle ésotériquement
un langage vide.
Paul Aubrin
2018-08-25 15:11:38 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by zeLittle
Le Fri, 24 Aug 2018 14:52:24 +0200, Olivier Miakinen
Tout ceci relève de ce que Mycéliums désigne comme le 5e type de RBL
http://youtu.be/kFHCUBAANNU
Je le cite : « Il s'agit d'utiliser des mots qui dans un certain
contexte ont du sens et de les replacer dans un autre contexte. »
J'en conclus que Mycéliums n'a jamais réussi à comprendre l'utilité de
la poésie, n'a jamais lu ni roman (ces trucs littéraires où il y a des
analogies, des figures de rhétoriques, etc), ni bandes dessinées (les
onomatopées tombent dans le prisme de sa classification), et surement
plein d'autres choses encore.
La poésie a un sens. Les /trucs/ littéraires aussi, même ceux un peu
déjantés à la Lewis Caroll. En revanche, tout le monde connaît le jargon
sans queue ni tête des charlots qui cherchent à masquer leur incompétence
et celui des escrocs qui veulent vous arnaquer.
François Guillet
2018-08-25 15:43:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Olivier Miakinen a formulé la demande :
...
Post by Olivier Miakinen
J'ai déjà cité le fait que Google groupes ne respecte pas l'usage
selon lequel sur usenet on tâche de ne pas écrire de lignes de
plus de 80 caractères de long.
...

Il serait temps de dépoussiérer usenet.
On est quand même passé de l'ascii à l'utf-8, il y a donc de l'espoir,
on aura peut-être des lignes sans limite d'ici une dizaine d'années.
Marc SCHAEFER
2018-08-26 07:33:53 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
On est quand même passé de l'ascii à l'utf-8, il y a donc de l'espoir,
Techniquement, les accents fonctionnaient déjà il y a plus de vingt
ans (sur le jeu iso-8859-1).

D'un autre côté, il y a un média qui remplit apparemment tous
vos besoins et qui s'appelle le web :)
Paul Aubrin
2018-08-26 08:54:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
On est quand même passé de l'ascii à l'utf-8, il y a donc de l'espoir,
Techniquement, les accents fonctionnaient déjà il y a plus de vingt ans
(sur le jeu iso-8859-1).
D'un autre côté, il y a un média qui remplit apparemment tous vos
besoins et qui s'appelle le web :)
Les lignes peuvent avoir jusqu'à 998 caractères de long, mais il est
recommandé de se limiter à 78.

3.5. Overall Message Syntax

A message consists of header fields, optionally followed by a message
body. Lines in a message MUST be a maximum of 998 characters
excluding the CRLF, but it is RECOMMENDED that lines be limited to 78
characters excluding the CRLF. (See section 2.1.1 for explanation.)
In a message body, though all of the characters listed in the text
rule MAY be used, the use of US-ASCII control characters (values 1
through 8, 11, 12, and 14 through 31) is discouraged since their
interpretation by receivers for display is not guaranteed.

message = (fields / obs-fields)
[CRLF body]

body = (*(*998text CRLF) *998text) / obs-body

text = %d1-9 / ; Characters excluding CR
%d11 / ; and LF
%d12 /
%d14-127
François Guillet
2018-09-14 17:18:06 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Après mûre réflexion, Marc SCHAEFER a écrit :
...
Post by Marc SCHAEFER
D'un autre côté, il y a un média qui remplit apparemment tous
vos besoins et qui s'appelle le web :)
Non. Je n'y vois pas de forum non modérés.

Loading...