Vers un dremboursement de l'homopathie
Discussion:
Vers un dremboursement de l'homopathie
(trop ancien pour répondre)
Julien Arlandis
2018-05-30 10:05:21 UTC
Permalink
Raw Message
"Julien Arlandis"
L'homéopathie repose sur un mensonge scientifique d'une très grande
violence vis à vis de la rationalité humaine, [...] Il faut également
s'inquiéter du fait que de nombreux médecins sont réellement persuadés de
l'efficacité de l'homéopathie au sens des mécanismes décrits par
Hahnemann, preuve que la bêtise peut vraiment conduire à tous les excès.
Tous les parents ou presque savent intuitivement, quand ils éduquent des
enfants, que la vérité n'est pas toujours le meilleur vecteur d'information.
Une majorité de praticiens savent qu'une majorité de patients ne résistent
pas à une vérité solidement affirmée.
Les médecins homéopathes le savent encore plus et votre cerveau le sait
mieux que vous, qui transforme vos souvenirs
pour vous permettre de vous accepter vous même. C'est une réalité intangible
de la physiologie humaine .
Je pense au contraire que la grande majorité des homéopathes et des
étudiants sont des incompétents convaincus par le contenu
pseudo-scientifique enseigné par l'homéopathie. Dans la plupart des cas,
leur niveau scientifique ne leur permet pas de comprendre qu'au delà
d'une douzaine de dilutions le principe actif disparait en totalité, pour
l'anecdote j'ai même connu un docteur en chimie qui n'arrivait pas à
admettre ce simple fait. Ceux là n'ont donc rien compris ni à
l'homéopathie ni à la chimie et l'idée de se faire soigner par de tels
ignorants devrait inquiéter le ministère de la santé.
Ensuite il y a les praticiens qui sont parfaitement conscients de
l'absence de principe actif et qui voient en l'homéopathie un défi de
notre connaissance de la physique fondamentale, se faisant ils
considèrent l'homéopathie à sa juste valeur à côté de l'astrologie,
de la voyance, de la sourcellerie, et j'en passe... Cette fois nous avons
affaire à des croyants irrationnels, ce n'est pas plus rassurant.
Et ensuite il y a la catégorie des opportunistes qui voient en
l'homéopathie un moyen comme un autre de gagner de l'argent facilement en
vendant de la poudre de perlinpinpin.
Que l'on soit devenu homéopathe par ignorance, par aveuglement ou encore
par opportunisme, je ne parviendrai pas à trouver des vertus à ce
métier de charlatan en occultant comme vous le faites son aspect
mercantile qui rapporte de gros bénéfices à des laboratoires exemptés
de résultats et de recherche.
Toutes vos certitudes scientifiques, votre mental l'abandonnera si demain
vous êtes confronté par exemple à un deuil.
Car il y aura presque immédiatement un processus de déconnexion mental qui
vous permettra de résister à cette réalité.
Toute la science "humaine" n'est qu'adaptative par un filtre majeur qui
empêche tout "être vivant "d'avoir une perception réelle.
Au point que le mensonge ou l'adaptation de la réalité fait partie de votre
identité, fondamentalement.
Si demain votre conjointe (ou conjoint) décide de vous révéler toutes les
pensées qui lui viennent à votre encontre,
à minima vous vous séparez dans le mois, et plus probablement elle appellera
le 3919 ...
Les praticiens savent que le mensonge par omission ou le déni sont à la base
de toute thérapie bien menée.
J'y vois surtout la base d'un abus de faiblesse comme il peut en être
exploité dans pas mal de professions, le garagiste qui vous vend une
prestation qu'il n'a pas effectué est un escroc mais l'homéopathe qui
vous vend une boule de sucre en guise de médicament est au contraire un
homme de bien et de sciences?
Si vous saviez à quel point l'obligation de se traiter par chimiothérapie
est une "souffrance" pour un microbiologiste ...
Si vous saviez à quel point un oncologue vire dans l'absolue déprime quand
il est lui même atteint par les maladies qu'il traite, car il sait d'avance
par où il va passer.
Il est bien souvent préférable de ne pas savoir plutôt que savoir de trop.
Le premier médicament, le plus solide, c'est la confiance que vous accordez
à celui qui vous soigne.
Et c'est pour cette raison qu'il existe des médecins homéopathes qui dans la
plus grande majorité se désintéressent de savoir si l'homéopathie est une
science ou pas.
Car la problématique n'est pas là ... L'homéopathie fonctionne même pour les
bêtes sur un processus adaptatif très particulier.
Malheureusement, en France la psychologie ne fait pas partie des unités
obligatoires de formation des médecins.
Il y a une dizaine d'année une expérience étonnante a été réalisée à
l'institut polytechnique de Zurich par des chercheurs connus et reconnus.
Ils ont démontré que l'on pouvait substituer à un grand nombre de familles
de médicaments existants un protocole de traitement mental en "ritualisant"
le cerveau.
Là, pas de mensonge, le patient n'était pas en double aveugle, mais bien
informé du processus.
Le directeur de recherche n'a jamais trouvé de financements ou de relais
industriels pour mettre en place sa méthode et se protéger par un brevet
mondial.
Ce document que j'avais récupéré sur le quotidien du médecin a totalement
disparu du décors et son directeur, neurologue de formation, s'est redirigé
vers l'ingénierie en imagerie médicale.
La vérité n'est pas toujours le meilleur moyen pour convaincre un cerveau de
guérir.
Erich
Erich Hartmann
2018-05-30 12:26:55 UTC
Permalink
Raw Message
"Julien Arlandis"
Post by Julien Arlandis
"Julien Arlandis"
Je pense au contraire que la grande majorité des homéopathes et des
étudiants sont des incompétents convaincus par le contenu
pseudo-scientifique enseigné par l'homéopathie. Dans la plupart des cas,
leur niveau scientifique ne leur permet pas de comprendre qu'au delà d'une
douzaine de dilutions le principe actif disparait en totalité, pour
l'anecdote j'ai même connu un docteur en chimie qui n'arrivait pas à
admettre ce simple fait. Ceux là n'ont donc rien compris ni à
l'homéopathie ni à la chimie et l'idée de se faire soigner par de tels
ignorants devrait inquiéter le ministère de la santé.
Aucun homéopathe ne peut prescrire des traitements médicaux ou
homéopathiques s'il n'est pas docteur en médecine.
En clair un homéopathe non médecin ne peut pas vous faire une ordonnance
médicale puisque les sucrettes de Boiron sont remboursées par la ss.
Actuellement un médecin homéopathe est médecin avant d'être homéopathe et il
est en mesure de vous examiner comme n'importe quel généraliste.

Si on dérembourse les médicaments homéopathiques il ne sera plus nécessaire
d'être médecin pour les prescrire,
et c'est pour le coup que tous les véritables "ignorants" comme vous dites
auront le champ libre ...

Actuellement vous traitez d'incompétence des personnes qui ont suivi à
minima 8 ans d'études médicales et qui se sont spécialisés
dans plusieurs autres domaines de la médecine ce qui est de plus en plus
courant ...
D'ailleurs il existe un grand nombre d'homéopathes qui sont des praticiens
hospitaliers (c'est à dire qui peuvent enseigner en hôpital)
des vétérinaires, des dentistes, des chefs de clinique ou plus rarement des
professeurs / chercheurs en médecine.

On a même un Nobel en France qui est parti sur le concept quantique de la
mémoire de l'eau.
Mais il semble que le Nobel soit plutôt celui de ses collaborateurs, et que
l'âge n'a pas dû améliorer son évolution intellectuelle,
mais passons ...

Votre généralisation est celle d'un intervenant qui ne connait pas la
réalité du milieu médical.

Quant à votre docteur en chimie il y a deux possibilités ou il vous a pris
pour une pomme, ou il n'a jamais eu de diplôme ou, dernière solution vous
affabulez pour faire le kéké..
Sauf erreur le nombre d'Avogadro s'apprend en troisième des lycées ...
Et le fait de dire qu'à CH13, CàD 10^-26 de la teinture mère (qui est déjà
diluée hein !) on a guère plus de chance de trouver la molécule que dans le
lac Léman,
cette évidence traine partout, même chez les cancres les moins informés ;-)

Alors tous les médecins homéopathes, même les plus perfectibles, sont aussi
au courant de cette réalité scientifique, voyez-vous.
Post by Julien Arlandis
Ensuite il y a les praticiens qui sont parfaitement conscients de
l'absence de principe actif et qui voient en l'homéopathie un défi de
notre connaissance de la physique fondamentale,
Non pas un défi, c'est beaucoup plus pragmatique que cela ...
Post by Julien Arlandis
se faisant ils considèrent l'homéopathie à sa juste valeur à côté de
l'astrologie, de la voyance, de la sourcellerie, et j'en passe...
Non, vous m'avez mal lu ou vous n'avez pas compris ce qui est plus probable.
Vous savez, il arrive souvent aux praticiens de discuter entre eux
et l'attitude moyenne qui prévaut n'est pas du tout celle que vous
décrivez.
Post by Julien Arlandis
Cette fois nous avons affaire à des croyants irrationnels, ce n'est pas
plus rassurant.
Et ensuite il y a la catégorie des opportunistes qui voient en
l'homéopathie un moyen comme un autre de gagner de l'argent facilement en
vendant de la poudre de perlinpinpin.
Que l'on soit devenu homéopathe par ignorance, par aveuglement ou encore
par opportunisme, je ne parviendrai pas à trouver des vertus à ce métier
de charlatan en occultant comme vous le faites son aspect mercantile qui
rapporte de gros bénéfices à des laboratoires exemptés de résultats et de
recherche.
Il y a un peu de vrai dans ce que vous dites, mais vouloir l'étendre à toute
une profession,
cela porte un nom, le radicalisme. Le vivant est tout, sauf binaire.

Erich
Ta liberte tu la mendies, pauvre acteur.
2018-05-30 13:47:10 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Erich Hartmann
Votre généralisation est celle d'un intervenant qui ne connait pas la
réalité du milieu médical.
mais bien sur l'acteur eric h (erich) a fait sa prépa, et en sait donc
beaucoup.

--
Ta liberte tu la mendies, pauvre acteur.
2018-05-30 13:53:17 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Erich Hartmann
Il y a un peu de vrai dans ce que vous dites, mais vouloir l'étendre à
toute une profession,
cela porte un nom, le radicalisme. Le vivant est tout, sauf binaire.
Le radicalisme parlons-en, eric h (erich) est radical, tout est dit n'en
parlons plus.

C'est du niveau de l'agitation de l'eau par un vortex, ça,prétend que
l'eau s'est modifiée après vortex ou par action des mollécules de la 1
iere dillution ...

pour vous rassurer, jetez un dé à coudre de colorant dans une citerne de
mazout et la moindre goute de ce mazout ressortira tout rouge à la pompe
!! mwhahaha ! :-) :-) :-) Il ne fait pas demander à quelle énormité
vous faites références pour vos dilution un dé à coudre dans le lac
précité vous croyez que ça se VERRAIT encore après une bonne agitation
au vortex (moulin à eau, littéralement, au rayon électroménager
spirituel !!) ? :-) :-) :-) , pauvres gens, c'est votre cerveau qui est
dilué ...

--
Julien Arlandis
2018-05-30 18:34:22 UTC
Permalink
Raw Message
"Julien Arlandis"
Post by Julien Arlandis
"Julien Arlandis"
Je pense au contraire que la grande majorité des homéopathes et des
étudiants sont des incompétents convaincus par le contenu
pseudo-scientifique enseigné par l'homéopathie. Dans la plupart des cas,
leur niveau scientifique ne leur permet pas de comprendre qu'au delà d'une
douzaine de dilutions le principe actif disparait en totalité, pour
l'anecdote j'ai même connu un docteur en chimie qui n'arrivait pas à
admettre ce simple fait. Ceux là n'ont donc rien compris ni à
l'homéopathie ni à la chimie et l'idée de se faire soigner par de tels
ignorants devrait inquiéter le ministère de la santé.
Aucun homéopathe ne peut prescrire des traitements médicaux ou
homéopathiques s'il n'est pas docteur en médecine.
En clair un homéopathe non médecin ne peut pas vous faire une ordonnance
médicale puisque les sucrettes de Boiron sont remboursées par la ss.
Actuellement un médecin homéopathe est médecin avant d'être homéopathe et il
est en mesure de vous examiner comme n'importe quel généraliste.
Si on dérembourse les médicaments homéopathiques il ne sera plus nécessaire
d'être médecin pour les prescrire,
et c'est pour le coup que tous les véritables "ignorants" comme vous dites
auront le champ libre ...
Comme si ce n'était pas déjà le cas avec les médecines dites
alternatives qui pullulent. Si on suit votre logique la voyance et
l'astrologie devrait être remboursée par la sécu lorsque pratiquaient
par des médecins.
Actuellement vous traitez d'incompétence des personnes qui ont suivi à
minima 8 ans d'études médicales et qui se sont spécialisés
dans plusieurs autres domaines de la médecine ce qui est de plus en plus
courant ...
D'ailleurs il existe un grand nombre d'homéopathes qui sont des praticiens
hospitaliers (c'est à dire qui peuvent enseigner en hôpital)
des vétérinaires, des dentistes, des chefs de clinique ou plus rarement des
professeurs / chercheurs en médecine.
On a même un Nobel en France qui est parti sur le concept quantique de la
mémoire de l'eau.
Combien on pourrait citer de Nobel qui dénoncent l'imposture
homéopathique, je n'en citerai aucun car je déteste les arguments
d'autorité, je préfère les arguments tout court.
Mais il semble que le Nobel soit plutôt celui de ses collaborateurs, et que
l'âge n'a pas dû améliorer son évolution intellectuelle,
mais passons ...
Votre généralisation est celle d'un intervenant qui ne connait pas la
réalité du milieu médical.
Quant à votre docteur en chimie il y a deux possibilités ou il vous a pris
pour une pomme, ou il n'a jamais eu de diplôme ou, dernière solution vous
affabulez pour faire le kéké..
Tout simplement un manque de curiosité et d'esprit critique, comment
voulez vous qu'il se développe cela dit quand un tissu d'inepties comme
l'homéopathie est érigé au rang de thérapie médicale dans une nation
qui occupe le 5ème rang économique mondial? C'est tellement surréaliste
que cette vérité ne peut pas être aussi facilement acceptée par le
quidam moyen.
Sauf erreur le nombre d'Avogadro s'apprend en troisième des lycées ...
Et le fait de dire qu'à CH13, CàD 10^-26 de la teinture mère (qui est déjà
diluée hein !) on a guère plus de chance de trouver la molécule que dans le
lac Léman,
cette évidence traine partout, même chez les cancres les moins informés ;-)
Alors tous les médecins homéopathes, même les plus perfectibles, sont aussi
au courant de cette réalité scientifique, voyez-vous.
Posez la question suivante à quelques homéopathes : "à partir de quel
dosage en CH, le principe actif disparait totalement de la solution", vous
serez surpris des réponses, car en général les gens ont beaucoup de mal
à comprendre les raisonnements qui font intervenir les exponentielles,
cela est vrai aussi pour les médecins.
Post by Julien Arlandis
Ensuite il y a les praticiens qui sont parfaitement conscients de
l'absence de principe actif et qui voient en l'homéopathie un défi de
notre connaissance de la physique fondamentale,
Non pas un défi, c'est beaucoup plus pragmatique que cela ...
Post by Julien Arlandis
se faisant ils considèrent l'homéopathie à sa juste valeur à côté de
l'astrologie, de la voyance, de la sourcellerie, et j'en passe...
Non, vous m'avez mal lu ou vous n'avez pas compris ce qui est plus probable.
Vous savez, il arrive souvent aux praticiens de discuter entre eux
et l'attitude moyenne qui prévaut n'est pas du tout celle que vous
décrivez.
Post by Julien Arlandis
Cette fois nous avons affaire à des croyants irrationnels, ce n'est pas
plus rassurant.
Et ensuite il y a la catégorie des opportunistes qui voient en
l'homéopathie un moyen comme un autre de gagner de l'argent facilement en
vendant de la poudre de perlinpinpin.
Que l'on soit devenu homéopathe par ignorance, par aveuglement ou encore
par opportunisme, je ne parviendrai pas à trouver des vertus à ce métier
de charlatan en occultant comme vous le faites son aspect mercantile qui
rapporte de gros bénéfices à des laboratoires exemptés de résultats et de
recherche.
Il y a un peu de vrai dans ce que vous dites, mais vouloir l'étendre à toute
une profession,
cela porte un nom, le radicalisme. Le vivant est tout, sauf binaire.
Erich
Julien Arlandis
2018-05-30 18:34:56 UTC
Permalink
Raw Message
"Julien Arlandis"
Post by Julien Arlandis
"Julien Arlandis"
Je pense au contraire que la grande majorité des homéopathes et des
étudiants sont des incompétents convaincus par le contenu
pseudo-scientifique enseigné par l'homéopathie. Dans la plupart des cas,
leur niveau scientifique ne leur permet pas de comprendre qu'au delà d'une
douzaine de dilutions le principe actif disparait en totalité, pour
l'anecdote j'ai même connu un docteur en chimie qui n'arrivait pas à
admettre ce simple fait. Ceux là n'ont donc rien compris ni à
l'homéopathie ni à la chimie et l'idée de se faire soigner par de tels
ignorants devrait inquiéter le ministère de la santé.
Aucun homéopathe ne peut prescrire des traitements médicaux ou
homéopathiques s'il n'est pas docteur en médecine.
En clair un homéopathe non médecin ne peut pas vous faire une ordonnance
médicale puisque les sucrettes de Boiron sont remboursées par la ss.
Actuellement un médecin homéopathe est médecin avant d'être homéopathe et il
est en mesure de vous examiner comme n'importe quel généraliste.
Si on dérembourse les médicaments homéopathiques il ne sera plus nécessaire
d'être médecin pour les prescrire,
et c'est pour le coup que tous les véritables "ignorants" comme vous dites
auront le champ libre ...
Comme si ce n'était pas déjà le cas avec les médecines dites
alternatives qui pullulent. Si on suit votre logique la voyance et
l'astrologie devrait être remboursée par la sécu lorsque pratiquées
par des médecins.
Actuellement vous traitez d'incompétence des personnes qui ont suivi à
minima 8 ans d'études médicales et qui se sont spécialisés
dans plusieurs autres domaines de la médecine ce qui est de plus en plus
courant ...
D'ailleurs il existe un grand nombre d'homéopathes qui sont des praticiens
hospitaliers (c'est à dire qui peuvent enseigner en hôpital)
des vétérinaires, des dentistes, des chefs de clinique ou plus rarement des
professeurs / chercheurs en médecine.
On a même un Nobel en France qui est parti sur le concept quantique de la
mémoire de l'eau.
Combien on pourrait citer de Nobel qui dénoncent l'imposture
homéopathique, je n'en citerai aucun car je déteste les arguments
d'autorité, je préfère les arguments tout court.
Mais il semble que le Nobel soit plutôt celui de ses collaborateurs, et que
l'âge n'a pas dû améliorer son évolution intellectuelle,
mais passons ...
Votre généralisation est celle d'un intervenant qui ne connait pas la
réalité du milieu médical.
Quant à votre docteur en chimie il y a deux possibilités ou il vous a pris
pour une pomme, ou il n'a jamais eu de diplôme ou, dernière solution vous
affabulez pour faire le kéké..
Tout simplement un manque de curiosité et d'esprit critique, comment
voulez vous qu'il se développe cela dit quand un tissu d'inepties comme
l'homéopathie est érigé au rang de thérapie médicale dans une nation
qui occupe le 5ème rang économique mondial? C'est tellement surréaliste
que cette vérité ne peut pas être aussi facilement acceptée par le
quidam moyen.
Sauf erreur le nombre d'Avogadro s'apprend en troisième des lycées ...
Et le fait de dire qu'à CH13, CàD 10^-26 de la teinture mère (qui est déjà
diluée hein !) on a guère plus de chance de trouver la molécule que dans le
lac Léman,
cette évidence traine partout, même chez les cancres les moins informés ;-)
Alors tous les médecins homéopathes, même les plus perfectibles, sont aussi
au courant de cette réalité scientifique, voyez-vous.
Posez la question suivante à quelques homéopathes : "à partir de quel
dosage en CH, le principe actif disparait totalement de la solution", vous
serez surpris des réponses, car en général les gens ont beaucoup de mal
à comprendre les raisonnements qui font intervenir les exponentielles,
cela est vrai aussi pour les médecins.
Post by Julien Arlandis
Ensuite il y a les praticiens qui sont parfaitement conscients de
l'absence de principe actif et qui voient en l'homéopathie un défi de
notre connaissance de la physique fondamentale,
Non pas un défi, c'est beaucoup plus pragmatique que cela ...
Post by Julien Arlandis
se faisant ils considèrent l'homéopathie à sa juste valeur à côté de
l'astrologie, de la voyance, de la sourcellerie, et j'en passe...
Non, vous m'avez mal lu ou vous n'avez pas compris ce qui est plus probable.
Vous savez, il arrive souvent aux praticiens de discuter entre eux
et l'attitude moyenne qui prévaut n'est pas du tout celle que vous
décrivez.
Post by Julien Arlandis
Cette fois nous avons affaire à des croyants irrationnels, ce n'est pas
plus rassurant.
Et ensuite il y a la catégorie des opportunistes qui voient en
l'homéopathie un moyen comme un autre de gagner de l'argent facilement en
vendant de la poudre de perlinpinpin.
Que l'on soit devenu homéopathe par ignorance, par aveuglement ou encore
par opportunisme, je ne parviendrai pas à trouver des vertus à ce métier
de charlatan en occultant comme vous le faites son aspect mercantile qui
rapporte de gros bénéfices à des laboratoires exemptés de résultats et de
recherche.
Il y a un peu de vrai dans ce que vous dites, mais vouloir l'étendre à toute
une profession,
cela porte un nom, le radicalisme. Le vivant est tout, sauf binaire.
Erich
Erich Hartmann
2018-05-30 22:33:10 UTC
Permalink
Raw Message
"Julien Arlandis">
Post by Julien Arlandis
Posez la question suivante à quelques homéopathes : "à partir de quel
dosage en CH, le principe actif disparait totalement de la solution", vous
serez surpris des réponses, car en général les gens ont beaucoup de mal à
comprendre les raisonnements qui font intervenir les exponentielles, cela
est vrai aussi pour les médecins.
Les exponentielles s'apprennent en classe de terminale S ou C (1968) pour
les plus anciens.
Et presque tous les étudiants en médecine qui veulent espérer réussir la
première année
sortent d'une terminale S et doivent en maitriser parfaitement les
fondamentaux.

Surtout pour un PACES 2016 national en numérus clausus qui laisse plus de
80% de postulants annuels sur le carreau !
Et pourtant ce chiffre était encore plus étroit il y a seulement 10 ans.

Et à ce que je sache, on a pas du tout besoin de la notion d'exponentielle
pour gérer des opérations basiques sur les puissances ...
Un calcul de CH est juste du niveau d'une fin de collège, il faut arrêtez ce
délire ...
Si vous étudiez la rapidité de multiplication d'une bactérie, et que vous
calculez la fonction d'accroissement là il est fort probable que vous en
ayez besoin.
Et je vous confirme que cette notion doit être parfaitement maîtrisée par
n'importe quel étudiant en médecine débutant.

Ce qui est réel pourtant c'est le manque de formations en mathématiques
statistiques en France.
Mais ce constat ne vaut pas seulement pour les professions médicales mais
presque tous les domaines de l'industrie.
Cédric Villani l'a déjà rappelé dans son rapport au premier ministre.

Alors arrêtez ce jugement sur les médecins qui est stérile, faux,
discriminant et n'a aucun intérêt pratique ...
Le vrai danger dans le monde d'aujourd'hui ce n'est pas les gens qui
ignorent, mais bien le volume croissant de ceux qui croient savoir.

Erich
Julien Arlandis
2018-05-31 07:12:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Erich Hartmann
"Julien Arlandis">
Post by Julien Arlandis
Posez la question suivante à quelques homéopathes : "à partir de quel
dosage en CH, le principe actif disparait totalement de la solution", vous
serez surpris des réponses, car en général les gens ont beaucoup de mal à
comprendre les raisonnements qui font intervenir les exponentielles, cela
est vrai aussi pour les médecins.
Les exponentielles s'apprennent en classe de terminale S ou C (1968) pour
les plus anciens.
Et presque tous les étudiants en médecine qui veulent espérer réussir la
première année
sortent d'une terminale S et doivent en maitriser parfaitement les
fondamentaux.
Surtout pour un PACES 2016 national en numérus clausus qui laisse plus de
80% de postulants annuels sur le carreau !
Et pourtant ce chiffre était encore plus étroit il y a seulement 10 ans.
La plupart des personnes qui ont obtenu un bac fut il scientifique ont
oublié les fondamentaux en maths et en physique si elles n'ont rien
pratiquées de tout cela depuis le lycée !
Post by Erich Hartmann
Et à ce que je sache, on a pas du tout besoin de la notion d'exponentielle
pour gérer des opérations basiques sur les puissances ...
Celle là il faut la noter pour le bêtisier !
Post by Erich Hartmann
Un calcul de CH est juste du niveau d'une fin de collège, il faut arrêtez ce
délire ...
Un propos qui me fait sourire, figurez vous que les quelques stagiaires
que j'ai recrutés pour mon entreprise (niveau bac+4, IUT de biologie ou
d'informatique) ne sont même pas capables de calculer une TVA ou de
multiplier des fractions! Le triste constat d'une politique de nivellement
par le bas de l'enseignement universitaire français, une catastrophe.
Post by Erich Hartmann
Si vous étudiez la rapidité de multiplication d'une bactérie, et que vous
calculez la fonction d'accroissement là il est fort probable que vous en
ayez besoin.
Et je vous confirme que cette notion doit être parfaitement maîtrisée par
n'importe quel étudiant en médecine débutant.
Ce qui est réel pourtant c'est le manque de formations en mathématiques
statistiques en France.
Mais ce constat ne vaut pas seulement pour les professions médicales mais
presque tous les domaines de l'industrie.
Cédric Villani l'a déjà rappelé dans son rapport au premier ministre.
Alors arrêtez ce jugement sur les médecins qui est stérile, faux,
discriminant et n'a aucun intérêt pratique ...
Le vrai danger dans le monde d'aujourd'hui ce n'est pas les gens qui
ignorent, mais bien le volume croissant de ceux qui croient savoir.
Si vous aviez raison, il n'y aurait alors pas besoin de suivre des
formations en homéopathie puisque les médecins qui en prescrivent sont
sensés savoir que c'est un simple placebo dont l'action est sans
corrélation avec sa composition chimique. La réalité est toute autre,
l'industrie homéopathique forme des préparateurs qui doivent apprendre
pendant des années à préparer des dilutions selon un protocole
rigoureux, les prescripteurs suivent eux même des formations dont voici
le contenu, la durée et le prix. Si tout ceci n'est pas de l'esbroufe et
du gaspillage de ressources !!!


Homéopathie
Durée : 12 mois
Frais de scolarité : 2 modules au total 594 € par module
Sanction : Délivrance d’un certificat en Homéopathie

Module 1 : Homéopathie niveau 1 - 8 devoirs
• Qu’est ce que le remède homéopathique
• Constitutions • Diathèses • Les dilutions
• Les différents courants dans l’homéopathie
• Jusqu’où aller avec les remèdes
Les remèdes de constitutions
• Calcaréa carbonica, Calcaréa phosphorica
• Calcaréa fluorica, Carcinosinum et ses secrets
• Les remèdes de la fièvre
• La grippe et ses remèdes
• Le coryza
• Les sinusites
• Les rhino-pharyngites
• Remèdes : Phosphorus, Phosphoric acidum, Kali
phosphoricum, Natrum muriaticum,
• Mézéréum ou la perte des repères
• Les otites
• Les angines
• Les laryngites
• Les trachéites
• Remèdes : Mercurius, Phytolacca, Thuya, Hépar, Sulfur,
Drosera , Spongia
• Le rhume des foins ou coryza spasmodique
• L’asthme et ses remèdes en traitement de fond
• Les horaires de déclenchement de la toux
• Les bronchites et les expectorations
• Les allergies O.R.L
• Remèdes : Kali bichromicum, Stannum, Bryonia, Aralia
racemosa, Sambucus, Kali carbonicum
• Les maladies infantiles
• Les verminoses
• Les aphtes
• Les remèdes : Tarentula hispanica, Sulfur, Senna , Cina,
Aconit, Belladonna
• La grossesse
• L’accouchement
• L’allaitement
• Le traitement eugénique du fœtus
• Remèdes : Anacardium orientale, Lycopodium, Silicéa,
Ignatia
• L’Homéopathie au féminin
• Dysménorrhées • Hyperménorrhée
• Leucorrhées • Troubles des règles • Fibromes • Métrorragies
• Ménopause et ostéoporose

Module 2 : Homéopathie niveau 2 - 8 devoirs
• L’appareil digestif
• Diarrhées
• Constipation
• Ulcères d’estomac et brûlures digestives
• Intolérance au lait
• Remèdes : China, Nux vomica et nux moschata, Graphites,
Baryta carbonica, Arsenicum album et les autres Arsenic
• Traumatismes et fractures
• Piqûres • Brûlures et coup de soleil
• Préparation aux interventions chirurgicales
• Remèdes: Gelsemium, Opium, Arnica, Apis, Ruta
• Arthrose et arthrite
• Remèdes en fonction des saisons, climatologie
• La goutte
• Le torticolis
• La périarthrite scapulo humérale
• L’épicondylite
• Lombalgies et sciatiques
• Pathologie du genou
• Remèdes : Rhus toxicodendron, Rhododendron, Natrum
sulfuricum, Lithium carbonicum
• Anxiété • Insomnies • Spasmophilie
• La dévalorisation • La culpabilité
• La peau : Eczéma • Psoriasis
• Prurits et érythèmes • Dermatoses infantiles
• Mycoses cutanées • Acnés... • Remèdes
• L’appareil urinaire: Cystites, Pyélonéphrites, Coliques
néphrétiques, Orchites
• Hypertrophie de la prostate
• Remèdes : Colibacillinum, Capsicum, Cantharis, Conium,
Berbéris, Les ammonium
• Endocrinologie: Hypothyroïdie et Hyperthyroïdie
• Insuffisance pancréatique, diabète
• Remèdes : Les kalis : les épuisés, Argentum nitricum, Iodum,
Plumbum, Lycopus
• Neurologie : Coma, Paralysies, Céphalées et migraines,
vertiges
• Remèdes :Cofféa, Spigélia, Sanguinaria, Cyclamen, Cocculus
Tabacum
• Système Cardio-vasculaire
• Angine de poitrine
• Palpitations • Hypertension, Hypotension, Artérite
• Remèdes : Secale cornutum, Argentum metalicum, Cactus,
Naja, Cuprum metallicum

http://www.cerfpa.com/formation/correspondance/homeopathie.htm
Erich Hartmann
2018-05-31 08:04:31 UTC
Permalink
Raw Message
"Julien Arlandis"
Post by Julien Arlandis
La plupart des personnes qui ont obtenu un bac fut il scientifique ont
oublié les fondamentaux en maths et en physique si elles n'ont rien
pratiquées de tout cela depuis le lycée !
La vous généralisez et ce n'est pas le sujet,
D'autant plus qu'une majorité de parents ont des enfants et les emmènent à
réviser bien au delà du bac.
Ce qui permet une large remise à niveau.
Post by Julien Arlandis
Celle là il faut la noter pour le bêtisier !
... dont vous êtes déjà en bonne place
Post by Julien Arlandis
Un propos qui me fait sourire, figurez vous que les quelques stagiaires
que j'ai recrutés pour mon entreprise (niveau bac+4, IUT de biologie ou
d'informatique) ne sont même pas capables de calculer une TVA ou de
multiplier des fractions! Le triste constat d'une politique de nivellement
par le bas de l'enseignement universitaire français, une catastrophe.
J'y vois une autre explication, votre incapacité de trouver les bonnes
fillières pour trouver les bons stagiaires.
Le problème ce n'est pas vos stagiaires, c'est vous très probablement.
Encore un assisté qui critique la société sans savoir se remettre en cause
lui même.
Un grand classique ...
Post by Julien Arlandis
Si vous aviez raison, il n'y aurait alors pas besoin de suivre des
formations en homéopathie puisque les médecins qui en prescrivent sont
sensés savoir que c'est un simple placebo dont l'action est sans
corrélation avec sa composition chimique.
Vous devriez savoir que pour un médecin ce n'est pas une "formation" mais
une "information" qui lui permet
administrativement d'avoir le droit d'ajouter la mention "Homéopathe" à sa
carte de visite.
C'est une notion administrative sans plus, mais qui informe le patient que
la consultation ne se passera pas à l'abattage.
Qu'il y aura un praticien avec de l'empathie et à l'écoute, c'est si
difficile à comprendre ? Oui semble t il ...
Post by Julien Arlandis
La réalité est toute autre,
Votre réalité voulez vous dire mais on aura corrigé ...
Post by Julien Arlandis
l'industrie homéopathique forme des préparateurs qui doivent apprendre
pendant des années à préparer des dilutions selon un protocole rigoureux,
les prescripteurs suivent eux même des formations dont voici le contenu,
la durée et le prix. Si tout ceci n'est pas de l'esbroufe et du gaspillage
de ressources !!!
La seule réalité de cette liste c'est que votre compréhension s'arrête à un
copier / coller sur Internet
mais certainement pas à un effort de réflexion personnelle.

Inutile de répondre, j'arrête là, je ne suis pas fan de ces échanges
stériles et je vous conseille de passer plus de temps
sur votre travail en entreprise que sur Internet. Vous rendrez un grand
service à vos stagiaires et à votre personnel.
Si votre seule contribution est de critiquer le système en place, au moins
faite progresser les stagiaires dont vous disposez ...

A minima vous rendrez services aux professeurs tuteurs qui vous les
envoient.

Erich
Julien Arlandis
2018-05-31 08:37:03 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Erich Hartmann
Post by Julien Arlandis
Celle là il faut la noter pour le bêtisier !
... dont vous êtes déjà en bonne place
Post by Julien Arlandis
Un propos qui me fait sourire, figurez vous que les quelques stagiaires
que j'ai recrutés pour mon entreprise (niveau bac+4, IUT de biologie ou
d'informatique) ne sont même pas capables de calculer une TVA ou de
multiplier des fractions! Le triste constat d'une politique de nivellement
par le bas de l'enseignement universitaire français, une catastrophe.
J'y vois une autre explication, votre incapacité de trouver les bonnes
fillières pour trouver les bons stagiaires.
Le problème ce n'est pas vos stagiaires, c'est vous très probablement.
Encore un assisté qui critique la société sans savoir se remettre en cause
lui même.
Un grand classique ...
J'y vois surtout le grand classique d'un donneur de leçons qui n'est
jamais allé sur le terrain. Il se trouve que mes bureaux sont à
l'université et que j'y enseigne aussi la physique à des étudiants qui
ne savent pas ce qu'est une poulie et qui ne parviennent pas à résoudre
un problème de croisement de train de niveau 5ème. Il faut aussi
expliquer que la moitié se retrouvent là car ils n'ont pas été tirés
au sort dans les filières éco/droit qui les intéressaient davantage
quand ils ne sont pas là exclusivement pour signer la feuille
d'émargement pour toucher les bourses d'étude.
Rien de très grave me direz vous, la sélection se fera en seconde année
d'université. J'ai aussi des bacs pro mécaniques en L1 de physique, ceux
là ont même pas le niveau 3ème, en général ils se mettent au fond de
la classe pour regarder des séries sur leur portable.
À part ça tout va bien, la France est un grand pays qui prend soin de
ses universités.
Post by Erich Hartmann
Post by Julien Arlandis
Si vous aviez raison, il n'y aurait alors pas besoin de suivre des
formations en homéopathie puisque les médecins qui en prescrivent sont
sensés savoir que c'est un simple placebo dont l'action est sans
corrélation avec sa composition chimique.
Vous devriez savoir que pour un médecin ce n'est pas une "formation" mais
une "information" qui lui permet
administrativement d'avoir le droit d'ajouter la mention "Homéopathe" à sa
carte de visite.
C'est une notion administrative sans plus, mais qui informe le patient que
la consultation ne se passera pas à l'abattage.
Qu'il y aura un praticien avec de l'empathie et à l'écoute, c'est si
difficile à comprendre ? Oui semble t il ...
Post by Julien Arlandis
La réalité est toute autre,
Votre réalité voulez vous dire mais on aura corrigé ...
Post by Julien Arlandis
l'industrie homéopathique forme des préparateurs qui doivent apprendre
pendant des années à préparer des dilutions selon un protocole rigoureux,
les prescripteurs suivent eux même des formations dont voici le contenu,
la durée et le prix. Si tout ceci n'est pas de l'esbroufe et du gaspillage
de ressources !!!
La seule réalité de cette liste c'est que votre compréhension s'arrête à un
copier / coller sur Internet
mais certainement pas à un effort de réflexion personnelle.
Inutile de répondre, j'arrête là, je ne suis pas fan de ces échanges
stériles et je vous conseille de passer plus de temps
sur votre travail en entreprise que sur Internet. Vous rendrez un grand
service à vos stagiaires et à votre personnel.
Si votre seule contribution est de critiquer le système en place, au moins
faite progresser les stagiaires dont vous disposez ...
A minima vous rendrez services aux professeurs tuteurs qui vous les
envoient.
J'ai recruté des stagiaires à l'école 42 de Xavier Niel et j'en suis
extrêmement satisfaits, une des originalités de cette école
d'informatique c'est qu'il n'y a pas de professeurs, ce sont les élèves
qui se challengent eux même dans le cadre de projets en peer-to-peer. Le
moins que l'on puisse dire est que ça fonctionne au delà de ce que l'on
peut imaginer, élèves autodidactes, motivés et brillants.
Ta liberte tu la mendies, pauvre acteur.
2018-05-31 22:35:02 UTC
Permalink
Raw Message
"Julien Arlandis"
Post by Julien Arlandis
La plupart des personnes qui ont obtenu un bac fut il scientifique ont
oublié les fondamentaux en maths et en physique si elles n'ont rien
pratiquées de tout cela depuis le lycée !
La vous généralisez et ce n'est pas le sujet,
D'autant plus qu'une majorité de parents ont des enfants et les emmènent
à réviser bien au delà du bac.
Ce qui permet une large remise à niveau.
Post by Julien Arlandis
Celle là il faut la noter pour le bêtisier !
.... dont vous êtes déjà en bonne place
Post by Julien Arlandis
Un propos qui me fait sourire, figurez vous que les quelques
stagiaires que j'ai recrutés pour mon entreprise (niveau bac+4, IUT de
biologie ou d'informatique) ne sont même pas capables de calculer une
TVA ou de multiplier des fractions! Le triste constat d'une politique
de nivellement par le bas de l'enseignement universitaire français,
une catastrophe.
J'y vois une autre explication, votre incapacité de trouver les bonnes
fillières pour trouver les bons stagiaires.
Le problème ce n'est pas vos stagiaires, c'est vous très probablement.
Encore un assisté qui critique la société sans savoir se remettre en
cause lui même.
Un grand classique ...
Post by Julien Arlandis
Si vous aviez raison, il n'y aurait alors pas besoin de suivre des
formations en homéopathie puisque les médecins qui en prescrivent sont
sensés savoir que c'est un simple placebo dont l'action est sans
corrélation avec sa composition chimique.
Vous devriez savoir que pour un médecin ce n'est pas une "formation"
mais une "information" qui lui permet
administrativement d'avoir le droit d'ajouter la mention "Homéopathe" à
sa carte de visite.
C'est une notion administrative sans plus, mais qui informe le patient
que la consultation ne se passera pas à l'abattage.
Qu'il y aura un praticien avec de l'empathie et à l'écoute, c'est si
difficile à comprendre ? Oui semble t il ...
Post by Julien Arlandis
La réalité est toute autre,
Votre réalité voulez vous dire mais on aura corrigé ...
Post by Julien Arlandis
l'industrie homéopathique forme des préparateurs qui doivent apprendre
pendant des années à préparer des dilutions selon un protocole
rigoureux, les prescripteurs suivent eux même des formations dont
voici le contenu, la durée et le prix. Si tout ceci n'est pas de
l'esbroufe et du gaspillage de ressources !!!
La seule réalité de cette liste c'est que votre compréhension s'arrête à
un copier / coller sur Internet
mais certainement pas à un effort de réflexion personnelle.
Inutile de répondre, j'arrête là, je ne suis pas fan de ces échanges
stériles et je vous conseille de passer plus de temps
sur votre travail en entreprise que sur Internet. Vous rendrez un grand
service à vos stagiaires et à votre personnel.
Si votre seule contribution est de critiquer le système en place, au
moins faite progresser les stagiaires dont vous disposez ...
A minima vous rendrez services aux professeurs tuteurs qui vous les
envoient.
Erich
Eric h soutient les causes perdues. Et les voyous.

--
François Guillet
2018-06-02 20:24:38 UTC
Permalink
Raw Message
Dans son message précédent, Julien Arlandis a écrit :
...
Dans la plupart des cas, leur niveau scientifique ne leur
permet pas de comprendre qu'au delà d'une douzaine de dilutions le principe
actif disparait en totalité, pour l'anecdote j'ai même connu un docteur en
chimie qui n'arrivait pas à admettre ce simple fait. Ceux là n'ont donc rien
compris ni à l'homéopathie ni à la chimie et l'idée de se faire soigner par
de tels ignorants devrait inquiéter le ministère de la santé.
...

Tu simplifies trop la thèse adverse. Avec la thèse de la "mémoire de
l'eau", le principe actif est prétendu pouvoir avoir laissé des traces
sans être lui-même présent à la fin.
Evidemment, je me fais l'avocat du diable, seuls des scientifiques
marginaux ont dit avoir expérimentalement confirmé l'effet.
Julien Arlandis
2018-06-02 21:55:46 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
...
Dans la plupart des cas, leur niveau scientifique ne leur
permet pas de comprendre qu'au delà d'une douzaine de dilutions le principe
actif disparait en totalité, pour l'anecdote j'ai même connu un docteur en
chimie qui n'arrivait pas à admettre ce simple fait. Ceux là n'ont donc rien
compris ni à l'homéopathie ni à la chimie et l'idée de se faire soigner par
de tels ignorants devrait inquiéter le ministère de la santé.
...
Tu simplifies trop la thèse adverse. Avec la thèse de la "mémoire de
l'eau", le principe actif est prétendu pouvoir avoir laissé des traces
sans être lui-même présent à la fin.
Evidemment, je me fais l'avocat du diable, seuls des scientifiques
marginaux ont dit avoir expérimentalement confirmé l'effet.
Comme dans beaucoup de pseudo-sciences qui ne se respectent pas, il n'y a
pas de cohérence globale dans les arguments des défenseurs de
l'homéopathie. On y trouve ceux qui jurent que ce n'est pas du placebo,
études de laboratoires partisans à l'appui, et ceux qui au contraire
vantent les vertus de la placebothérapie, études économiques qui le
démontrent et souvent issus des mêmes labos partisans. Alors, il faudra
que l'on m'explique comment l'homéopathie peut être à la fois un placebo
et ne pas l'être, à minima que les défenseurs de l'homéopathie se
mettent d'accord sur une ligne de défense commune et cohérente !

Cela dit la bataille scientifique est perdue, ce n'est pas la thèse
délirante de la mémoire de l'eau qui pourrait y changer quoi que ce soit.
Pour la bataille économique, on devrait appliquer le principe de laïcité
à l'homéopathie, ceux qui n'y croient pas ne devraient pas être
solidaires financièrement des coûts de remboursement de ceux qui y
croient.
En tant qu'athée j'en ai plus que ras le bol de financer des
pseudo-médecines qui ne me guérissent pas, des lieux de cultes où je ne
mets jamais les pieds..., n'y aurait il a pas quelque chose qui cloche dans
le système?
François Guillet
2018-06-03 19:57:45 UTC
Permalink
Raw Message
Julien Arlandis avait soumis l'idée :
...
Post by Julien Arlandis
En tant qu'athée j'en ai plus que ras le bol de financer des
pseudo-médecines qui ne me guérissent pas, des lieux de cultes où je ne
mets jamais les pieds...
En tant qu'athée, moi aussi.
Mais j'ai trouvé ma voie : la religion ! Je vais me convertir ! J'en ai
enfin trouvé une sans rite, sans dogme, sans textes sacrés, sans êtres
surnaturels, et qui promet aussi la vie éternelle mais ici-bas. Je
compte entrer dans les ordres du transhumanisme. :-)
robby
2018-06-06 19:44:09 UTC
Permalink
Raw Message
ajout fsz+ medecine, suppression de physique où c'est hors charte.
On sait en tout cas que pour certains troubles (y compris la
dépression,) une psychothérapie est plus efficace, plus durable, plus
spécifique et moins addictive qu'une thérapie chimique.
c'est faux. dans les cas graves, il y a besoin des deux, au moins au début.

Pourtant ce
n'est que de la "parlotte" qui ne signifie rien pour un individu sain.
Mais là-dessus aussi l'industrie pharmaceutique met son grappin pour
refourguer ses psychotropes qui ont une action non spécifique, en leur
attribuant par voie de publicité et de nom ronflant une action
particulière,
et en étouffant toute affirmation de nocivité ou de simple effet
secondaire.
Il y a un terrorisme intellectuel affreux qui condamne quiconque parlerait
d'une thérapie qui n'est pas chimique, comme si c'était la même chose que
laisser quelqu'un mourir. Et ça, c'est une vérité scientifique mainte fois
démontrée. Il y a donc des vérités qui ne sont pas bonne à dire, ce qui est
contraire à "l'esprit scientifique."
--
Fabrice
Loading...