Discussion:
Que penser d'un "scientifique" qui a 400 publications ?
(trop ancien pour répondre)
Yannix
2018-01-07 00:13:08 UTC
Permalink
Raw Message
Bonjour,

Il parait que M. Baltazar a 400 papiers publiés (dixit La tronche en Biais).

Ben moi, je fais une simple règle de trois et je trouve que, sachant que
la carrière de n'importe qui n’excède pas 40 ans :

400/40 = 10 par ans.

Comment est-ce possible techniquement d'avoir une publication par mois ?

X.

PS:

--
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Paul Aubrin
2018-01-07 08:09:30 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
Bonjour,
Il parait que M. Baltazar a 400 papiers publiés (dixit La tronche en Biais).
Ben moi, je fais une simple règle de trois et je trouve que, sachant que
400/40 = 10 par ans.
Comment est-ce possible techniquement d'avoir une publication par mois ?
On peut penser que ce scientifique cherche à optimiser sa visibilité dans
le système "publish or perish" actuel.
Il n'est sans doute pas l'auteur principal de toute ces publications. Il
suffit qu'ils soient un groupe d'une douzaines de potes qui s'inscrivent
les uns les autres comme auteurs et qui s'entre-citent et leurs
publications ont une excellente visibilité. Il peuvent ensuite faire
valoir que leur point de vue est consensuel.

Wegman dans son rapport critique sur la courbe "en crosse de
hockey" (page 35, paragraphe 5), emblème du troisième rapport du GIEC,
avait mis en évidence des arrangements du même genre entre ce qu'il
appelait une clique de climatologues.
Yannix
2018-01-11 19:18:11 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Yannix
Bonjour,
Il parait que M. Baltazar a 400 papiers publiés (dixit La tronche en Biais).
Ben moi, je fais une simple règle de trois et je trouve que, sachant que
400/40 = 10 par ans.
Comment est-ce possible techniquement d'avoir une publication par mois ?
On peut penser que ce scientifique cherche à optimiser sa visibilité dans
le système "publish or perish" actuel.
Et c'est quoi exactement ce "système" ? Ça consiste à "mitrailler" de
publications les dites "meilleurs revues scientifiques" histoire d'être
classé en haut du "Top 50" de la profession? :o)
Post by Paul Aubrin
Il n'est sans doute pas l'auteur principal de toute ces publications.
Je me fie à "la tronche en biais", mais peut-être ais-je tort ? J'avoue
n'avoir pas vérifié. C'est à dire qu'on m'aurait menti à l'insu de mon
plein gré ?! :o(
Post by Paul Aubrin
Il
suffit qu'ils soient un groupe d'une douzaines de potes qui s'inscrivent
les uns les autres comme auteurs et qui s'entre-citent et leurs
publications ont une excellente visibilité. Il peuvent ensuite faire
valoir que leur point de vue est consensuel.
En matière d'expertise, c'est courant. Pour un sujet vraiment
hyper-pointu, il n'existe généralement pas plus d'une dizaine de
personnes compétentes sur ce sujet dans le monde. C'est vraiment trivial
ensuite de "s'arranger entre pairs" puisque "tout le monde se connait"... !

X.
--
Post by Paul Aubrin
Post by Yannix
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Paul Aubrin
2018-01-12 07:54:46 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Yannix
Post by Paul Aubrin
Post by Yannix
Bonjour,
Il parait que M. Baltazar a 400 papiers publiés (dixit La tronche en Biais).
Ben moi, je fais une simple règle de trois et je trouve que, sachant
400/40 = 10 par ans.
Comment est-ce possible techniquement d'avoir une publication par mois ?
On peut penser que ce scientifique cherche à optimiser sa visibilité
dans le système "publish or perish" actuel.
Et c'est quoi exactement ce "système" ? Ça consiste à "mitrailler" de
publications les dites "meilleurs revues scientifiques" histoire d'être
classé en haut du "Top 50" de la profession? :o)
Un chercheur qui souhaite avoir une certaine notoriété doit publier le
plus souvent possible. Il doit aussi être cité, le plus souvent possible
dans d'autres publications. Il faut publier, qui a ce que ce soit
prématuré, et même si l'on n'a rien trouvé qui mériterait d'être mentionné.
Post by Yannix
Post by Paul Aubrin
Il n'est sans doute pas l'auteur principal de toute ces publications.
Je me fie à "la tronche en biais", mais peut-être ais-je tort ? J'avoue
n'avoir pas vérifié. C'est à dire qu'on m'aurait menti à l'insu de mon
plein gré ?! :o(
J'ai regardé dans google scholars, il apparaît assez souvent en première
position dans les auteurs, mais aussi en deuxième, troisième, quatrième...
Il n'a pas écrit tous ces papiers, il est contributeur.
Post by Yannix
Post by Paul Aubrin
Il suffit qu'ils soient un groupe d'une douzaines de potes qui
s'inscrivent les uns les autres comme auteurs et qui s'entre-citent et
leurs publications ont une excellente visibilité. Il peuvent ensuite
faire valoir que leur point de vue est consensuel.
En matière d'expertise, c'est courant. Pour un sujet vraiment
hyper-pointu, il n'existe généralement pas plus d'une dizaine de
personnes compétentes sur ce sujet dans le monde. C'est vraiment trivial
ensuite de "s'arranger entre pairs" puisque "tout le monde se
connait"... !
X.
robby
2018-01-18 09:05:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Paul Aubrin
Post by Yannix
Et c'est quoi exactement ce "système" ? Ça consiste à "mitrailler" de
publications les dites "meilleurs revues scientifiques" histoire d'être
classé en haut du "Top 50" de la profession? :o)
meme pas les meilleures, voire, surtout pas les meilleurs, s'il s'agit
de faire du nombre !
Post by Paul Aubrin
Un chercheur qui souhaite avoir une certaine notoriété doit publier le
plus souvent possible. Il doit aussi être cité, le plus souvent possible
dans d'autres publications. Il faut publier, qui a ce que ce soit
prématuré, et même si l'on n'a rien trouvé qui mériterait d'être mentionné.
il ne faut pas mélanger plusieurs choses, qui n'ont pas les memes
conséquences:
- le thèsard ou post-doc qui veut etoffer son CV pour avoir un poste
- le chercheur ou chef qui veut etoffer son CV pour plaire aux
"bailleurs" ou "faire de la politique"
- le mandarin qui met son nom partout (et tombe aussi dans la case ci
dessus)
- les instances qui mettent indirectement leur nom et aimeraient aussi
maximiser.

la notoriété, c'est autre chose, et elle aussi peut passer par plusieurs
ressorts ( et plusieurs type de notoriétés )
- en mandarin (chef d'équipe/lab ou gros chercheur a 30 eslaves), tenter
de passer en force par le nombre
- en opportuniste ou dans le cas précédant, essayer d'etre de tous les
bons coups
- plus proche de la recherche, etre suiveur en publiant sur les themes a
la mode. ou ecrive un survey ou un chapitre de livre, qui attirent
facilement les citations.

quand aux indices de citation, ce serait largement plus sain, parceque
justement la pacotille produite par publication massive n'est souvent
pas citée, bref c'est corrélé a l'utilité réelle (l'impact
scientifique), meme si ça a quelques biais quand meme.
A ce jour ca s'utilise surtout pour les institutions, plus que pour les
individus.

mais en terme de notoriété en matiere d'idées scientifiques, certes la
présence numériquement importante compte s'il s'agit d'articles quand
meme pertinents, mais il est aussi tres possible d'avoir une bonne
notoriété sur peu d'articles très impactants.
Post by Paul Aubrin
Post by Yannix
Post by Paul Aubrin
Il n'est sans doute pas l'auteur principal de toute ces publications.
1 publi par mois, en tout cas, il ne les a surement pas lu.
Mais c'est le cas de bien des mandarins qui exigent leur nom sur tous
les papiers du labo.
C'est aujourd'hui explicitement hors des chartes d'éthique de
publication, mais dans certain pays (ex: allemagne), certains milieux
(sciences moles, médecine), et là où c'est la vielle génération encore
aux commandes, ça se trouve encore.
Post by Paul Aubrin
Post by Yannix
Post by Paul Aubrin
Il suffit qu'ils soient un groupe d'une douzaines de potes qui
s'inscrivent les uns les autres comme auteurs et qui s'entre-citent et
leurs publications ont une excellente visibilité. Il peuvent ensuite
faire valoir que leur point de vue est consensuel.
argument un peu complotiste, quand la réalité est bien plus banale:
genre autor list: me, my collegue, my boss, his boss, the boss of my
boss, the boss of his boss
citations: the colleagues I know in my lab, the colleagues I know
sinceworking in the same topic elsewhere.
Post by Paul Aubrin
Post by Yannix
En matière d'expertise, c'est courant. Pour un sujet vraiment
hyper-pointu, il n'existe généralement pas plus d'une dizaine de
personnes compétentes sur ce sujet dans le monde. C'est vraiment trivial
ensuite de "s'arranger entre pairs" puisque "tout le monde se
connait"... !
encore une fois, l'argument "s'arranger" est un peu "compotiste", la
réalité est bien plus simple tout en conduisant au meme résultat.
--
Fabrice
Yannix
2018-01-20 15:30:26 UTC
Permalink
Raw Message
[...]
Post by robby
Post by Yannix
En matière d'expertise, c'est courant. Pour un sujet vraiment
hyper-pointu, il n'existe généralement pas plus d'une dizaine de
personnes compétentes sur ce sujet dans le monde. C'est vraiment trivial
ensuite de "s'arranger entre pairs" puisque "tout le monde se connait"... !
encore une fois, l'argument "s'arranger" est un peu "compotiste", la
réalité est bien plus simple tout en conduisant au meme résultat.
Que la biscotte tombe toujours du coté de la compote ?

X.
--
Post by robby
Post by Yannix
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Florian
2018-02-15 20:32:43 UTC
Permalink
Raw Message
Post by robby
1 publi par mois, en tout cas, il ne les a surement pas lu.
Euh quand même... Il m'est déjà arrivé de publier une dizaine de papiers
en 1 an, quelques un en premier, d'autres en dernier auteur et la moitié
dans le peloton, mais j'ai contribué à la rédaction et correction de
tous.

Mais c'est sûr qu'il y en a certains qui sont coauteur de près de 50
papiers par an. Là on est d'accord, il ne les a pas tous lu.
--
Florian

La chance ne sourit qu'aux esprits bien préparés. Louis Pasteur.
Yannix
2018-02-15 20:50:26 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Florian
Post by robby
1 publi par mois, en tout cas, il ne les a surement pas lu.
Euh quand même... Il m'est déjà arrivé de publier une dizaine de papiers
en 1 an, quelques un en premier, d'autres en dernier auteur et la moitié
dans le peloton, mais j'ai contribué à la rédaction et correction de
tous.
Voilà! M. Florian a corrigé l'orthographe d'environ une dizaine de papiers.
Post by Florian
Mais c'est sûr qu'il y en a certains qui sont coauteur de près de 50
papiers par an. Là on est d'accord, il ne les a pas tous lu.
Et en plus il est jaloux ce con !

X.
--
Post by Florian
Post by robby
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Loading...